Annie Hardy: de la pharmacie à la lingerie

« Je suis née un 8 mars, Journée internationale des femmes, j’étais prédestinée », dit Annie Hardy quand elle évoque son parcours d’entrepreneure au service des femmes.

En 2008, cette représentante en médicaments, qui avait auparavant été gérante d’un magasin de sport et d’une mercerie, a repris une boutique de lingerie à Trois-Rivières, dont la propriétaire était partie à la retraite quelques mois plus tôt. 

Un rachat rendu possible grâce au soutien financier d’une autre femme, sa tante, vu que les banques refusaient de lui accorder du financement. « Même si posséder une boutique n’a jamais été dans mes plans, je savais que j’aurais du succès, car le magasin s’était forgé une belle notoriété, assure-t-elle. D’ailleurs, Belles de nuit, Belles de jour a rapidement bien fonctionné. » 

Lutter contre le cancer du sein 

Constatant que la majorité des femmes portaient la mauvaise taille de soutien-gorge, elle a lancé la clinique Ajustez-moi en 2015 pour offrir un service d’ajustement sur place, mais aussi à domicile. Cette même année, trois de ses amies reçoivent un diagnostic de cancer du sein. « Je lisais le désarroi dans leurs yeux », se souvient-elle.

Alors quand une marque de prothèses mammaires externes lui propose de distribuer ses produits, non seulement elle accepte, mais elle s’emploie à convaincre l’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette de rembourser à 100 % ces prothèses. Une décision qu’il finit par prendre en avril dernier. 

Désormais regroupées dans une même entreprise de 8 employées, Belles de nuit, Belles de jour et la clinique Ajustez-moi enregistrent une croissance annuelle de 30 %. Au printemps, Annie Hardy a créé la Fondation Mastectomie du Québec pour fournir gratuitement des camisoles post-opératoires aux femmes ne disposant pas d’une assurance privée. 

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

Source lesaffaires.com

10 novembre, 2018 — Jonathan Grenier